Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mars 2013

Au cours de cette séance, j'ai cité les phrases que j'avais notées durant le mois qui vient de s'écouler : les phrases qui me vexent, me blessent dans mon amour propre, que je ne supporte pas et qui me font dire que je suis hypersensible à la critique.
Elles ont un point commun, je l'avais vu, mais je m'étais dit que c'était trop gros ou trop simple pour que ce soit ça.
Le psy me l'a donné :
Le psy m'a dit : "On vous parle comme à un enfant, plus exactement, comme à une adolescente."
J'ai répondu : "Alors c'est normal que ça me vexe ?"
Le psy : "Oui, que cela vous vexe ou quelle que soit la forme que prend votre réaction. J'irai même plus loin, c'est insupportable. Vous n'avez pas à supporter qu'on s'adresse à vous comme à une enfant ou une adolescente."
Moi : "Qu'est-ce qu'il faut que je fasse alors ?"
Le psy : "Que font les adolescents ?"
Moi : "Une crise d'adolescence ?"
Le psy : "Voilà, il faut que vous grandissiez. Mais la première chose que vous devez faire, c'est vous demander pourquoi vous acceptez qu'on vous parle comme cela. Ensuite, vous vous demanderez comment faire pour que cela cesse. Cela va provoquer du remous dans votre vie, attendez-vous à ce que ça ne soit pas facile."




Gloups.



Écrire un commentaire

Optionnel